Test psychologique : hystérie ou obsession

Voici les deux plus importantes dimensions à connaître pour vous comprendre et donc comprendre les autres. Nous sommes tous un mélange d'hystérie et d'obsession, l'un ou l'autre domine selon les personnes. Nous ne sommes pas ici dans le pathologique.
Le questionnaire comprend deux volets
Le volet obsession et le volet hystérie
Chacune des dominantes, Obsession et Hystérie, offre un éventail d'avantages et d'inconvénients :
Obsession :
- avantages : l'obsession privilégie l'atteinte de la performance à court terme, le contrôle des coûts et la cohérence. Cette aptitude est appréciée tout particulièrement dans les mondes de l'ingénieur, de la comptabilité, des méthodes, de l'administration, de la technostructure, de la qualité, entre autres.
- inconvénients : difficultés à changer, à se remettre en cause, à développer de nouvelles stratégies, à attaquer de nouveaux marchés
Hystérie :
- avantages : la "souplesse" mentale de l'hystérie favorise l'innovation et l'adaptation. L'aptitude au relationnel, la sensibilité à l'autre sont des atouts pour les fonctions « front », comme le marketing, la publicité, la communication, les médias et les métiers artistiques en général...
- inconvénients : risques de dispersion et de déstabilisation de l'organisation par son propre manque d'organisation
Comment répondre au questionnaire
Chaque affirmation décrit une pratique révélatrice d'une des deux dispositions « obsession » ou « hystérie »
Répondez à chaque affirmation par "plutôt oui" ou "plutôt non"', selon que l'affirmation proposée traduit ou non votre opinion
             
Les résultats du questionnaire restent anonymes.
Cliquer ici pour accéder à la fiche d'auto-évaluation de votre ratio d'hystérie et d'obsession

Nous nous pensons rationnels mais notre moi logique est mu et piloté par des forces fascinantes qui nous dépassent. Notre moi nourrit l'espoir - sans être complètement dupe - qu'il est tout-puissant, non défaillant, maître de lui-même, proche de l'idéal. Ce mécanisme joue, paradoxalement, même quand le moi se plaint de manquer de confiance en soi. Ce qu'on appelle encore l'irrationnel, les émotions, nos goûts ou les pulsions influencent radicalement nos décisions. Notre moi veut l'ignorer mais il rend des comptes à un Autre exigeant.

Notre moi rationnel est pris dans des scénarios latents, des récits, des petits films intérieurs, des illusions captivantes qui nous séduisent ou nous effraient, et au travers desquels nous appréhendons la vie.

Deux scénarios l'emportent: l'hystérie et l'obsession. Certes ces mots, en raison de leurs connotations, peuvent surprendre, mais allons plus loin. Nous sommes tous un mélange d'hystérie et d'obsession, l'un ou l'autre domine selon les personnes. Nous sommes ici ni dans le négatif, ni dans le pathologique, ni dans la mise en catégorie, ni dans le jugement. La découverte de ces scénarios permet de lever un voile de l'inconscient, de se comprendre soi-même et les autres et les réactions. Ces scénarios sont eux-mêmes pris dans le corps, lieu de projection ou de métaphore du moi. Femme ou homme, ce corps influence notre conception du moi.

Le questionnaire comprend deux volets : le volet obsession et le volet hystérie. Il n'y a pas de bonne ou mauvaise voie, bien sûr. Mais connaître son fantasme majeur permet de repérer ses propres répétitions dans la vie, ses limites et aussi de mieux exploiter ses ressources. Le fantasme est tout aussi bien une source de vie qu'un emprisonnement. Pour le savoir, encore faut-il le connaître !

L'explication de l'hystérie et de l'obsession

Les pulsions, agressives, narcissiques, sexuelles, nourrissent nos fantasmes qui les représentent. Le point de départ est: que faire de l'excès de pulsion. Deux voies s'offrent ici traditionnellement à l'être humain: la voie de la décharge immédiate, mal acceptée par la société, et la voie plus courante, normale, du détour par une étape intermédiaire. La voie de la décharge immédiate trouve son mode d'expression par le passage à l'acte, les addictions ou les perversions. 

La voie du détour, elle-même, comprend deux modalités. C'est là qu'interviennent l'hystérie et l'obsession.

Sur le mode hystérique, le surplus de pulsion sera traité par la dilution. L'hystérie met de l'émotion, de l'imaginaire, du déguisement, partout. Le monde est érotisé, par fines couches. Concrètement le comportement est théâtral. L'hystérique questionne l'ordre, dénonce la légitimité de façade et suscite le désir de l'autre.

Sur le mode obsessionnel, le surplus de pulsion trouve une solution encore plus radicale: il est éliminé. Comment ? Par une opération qui déconnecte les émotions de leurs représentations. Les émotions sont mises au placard. Concrètement le comportement paraîtra structuré et logique. L'obsessionnel défend l'ordre et ignore où est son désir. Il investit l'organisation comme un lieu qui augmente son pouvoir et son image de soi.

Chacune des dominantes, Obsession et Hystérie, offre un éventail d'avantages et d'inconvénients : 

Obsession :

Avantages : la tendance obsessionnelle se caractérise par la maîtrise. Dans l'entreprise, l'obsession privilégie l'atteinte de la performance à court terme, le contrôle des coûts et des processus, le souci du détail et la planification serrée des activités. Cette aptitude est appréciée tout particulièrement dans les mondes de l'ingénieur et de la banque, de la comptabilité, des méthodes, de l'administration, de la technostructure, de la qualité, entre autres. C'est la dimension majeure du Manager.

Inconvénients : l'obsessionnel repousse le moment de décider et procrastine. Il ne veut rien lâcher et exprime son agressivité par à-coups. Dans l'entreprise, ce comportement abouti à des difficultés à changer de parcours, à se remettre en cause, à écouter, à développer de nouvelles stratégies, à attaquer de nouveaux marchés.

Hystérie :

Avantages : la tendance hystérique questionne l'ordre et recherche l'idéal. Cette "souplesse" mentale favorise la prise de risque, l'innovation et l'adaptation. L'aptitude au relationnel, la sensibilité à l'autre sont des atouts pour les fonctions « front », comme le marketing, la publicité, la communication, les médias et les métiers artistiques en général. L'hystérie est un des atouts du Leadership.

Inconvénients : éternel insatisfait, l'hystérique teste les limites et remet en cause les choix existants. Il en résulte des risques de dispersion et de déstabilisation de l'organisation par son propre manque d'organisation. La tendance à idéaliser les résultats attendus et à s'enthousiasmer excessivement conduit parfois à négliger des aspects négatifs mais réels d'une situation. Les gens peuvent se sentir bernés en suivant ce qu'ils croient être des engagements de l'hystérique et qui ne sont que des promesses, finalement non tenues.

Comment répondre au questionnaire

Chaque affirmation décrit une pratique révélatrice d'une des deux dispositions « obsession » ou « hystérie ». Répondez à chaque affirmation par "plutôt oui" ou "plutôt non"', selon que l'affirmation proposée traduit ou non votre opinion. Les résultats du questionnaire restent anonymes.Cliquer ici pour accéder à la fiche d'auto-évaluation de votre ratio d'hystérie et d'obsession. Le questionnaire se centre sur l'entreprise, mais, bien sûr, les scénarios de l'hystérie et de l'obsession influencent tous les domaines de la vie. Il est aisé d'en identifier le jeu dans la vie privée et dans les relations au sein du couple.

 

TESTEZ-VOUS ICI !!

(votre email reste confidentiel)

vous pouvez nous contacter pour toute information: gepavy@pavyconsulting.com

Contactez-nous

c